L’Islande, pourquoi ne pas y aller maintenant (en quad^^) ?

C’est bientôt la fin des vacances, hélas. Cet été, les plus frileux ont choisi la plage, les plus courageux ont choisi la montagne. Et si la prochaine fois vous décidiez de partir à un endroit où il peut faire à la fois très chaud et très froid ? Prenez votre doudoune et votre maillot de bain, direction l’Islande !

Quelques tips sur l’Islande

  • Langue: islandais
  • Monnaie: couronne islandaise
  • Régime politique : République parlementaire
  • 320 000 habitants
  • 80 000 chevaux
  • Température moyenne: 4°C
  • Taux de criminalité: 0,3%
  • Classement FIFA: 24e (sur 208 nations)
  • Fiscalité: entre 22,9% et 31,8 % pour les impôts sur le revenu
  • Navigateur internet le plus utilisé en 2015: Google Chrome
  • Miss Islande : Tanja Ýr Astþórsdóttir (2013)
  • Nombre de hiboux: inconnu

L’Islande, c’est cette île perchée tout en haut de l’Atlantique qui a retenu notre attention en 2010 à cause de l’éruption de son célèbre volcan qui a paralysé le trafic aérien en Europe mais aussi ailleurs : l’Eyjafjöll (je vous mets au défi de le prononcer 3 fois le plus vite possible). Néanmoins, cette île est magnifique et unique. Elle présente de nombreuses similitudes avec certains pays environnants comme le Groenland, le Danemark ou la Finlande mais nulle part ailleurs on ne peut trouver une telle diversité de paysages allant d’un extrême à l’autre.

L’Islande, c’est trop frais !

L’Islande porte bien son nom puisqu’il signifie «

Terre de glace

« . Il y a 13 grands glaciers

à travers le pays qui offrent de magnifiques spectacles. Le plus grand d’entre eux est le Vatnajökull

(moi non plus la première fois je n’ai pas réussi à tout prononcer jusqu’à la fin) et ce qu’on observe est tout simplement grandiose.

On se sent tout petit tant le glacier est énorme et ce qui est encore plus énorme c’est qu’on peut entendre la glace qui craque lorsque c’est la saison des fontes.

Toutefois, la température ambiante ne descend pas en dessous de 0°C en hiver ce qui est assez paradoxal vu les immenses étendues de glace qu’il y a.

L’Islande, c’est le feu !

En été, la température en Islande n’excède pas 15°C mais le sous-sol, lui, est bouillant ! Premièrement, il y a environ 200 volcans actifs sur l’île donc autant dire que s’il arrivait que plusieurs d’entre eux décident d’entrer en éruption en même temps, ce serait l’enfer. L’activité du sol qui produit les éruptions est quand même bénéfique aux islandais. Il existe des sources chaudes où la température de l’eau peut avoisiner les 100°C. Cette eau est ensuite refroidie entre 35°C et 40°C pour pouvoir servir de piscine en plein air. Quoi de plus agréable que de rester dans une eau à 35°C en plein hiver et en plein air ? Et je ne vous parle par pour les fans de Quad des possibilités d’en faire sur l’ile, c’est tout simplement le top !

Cette eau naturellement chaude est aussi employée pour le chauffage urbain et figurez-vous que cette source d’énergie est tellement abondante que certains hivers, les islandais se permettent de chauffer les rues pour faire fondre la neige ! C’est aussi la chaleur qui est à l’origine des geysers (qui signifie « jaillisseur ») et qui sont si fascinants. Si vous en observez un, pensez quand même à vous équiper d’un imperméable et d’un appareil photo waterproof. La chaleur, vous la trouverez aussi dans le cœur des islandais. Il parait que c’est un peuple super accueillant.

 

This IS(the)LAND you have to visit *

*C’est le pays à visiter

L’Islande offre des paysages à couper le souffle et en plus c’est près de chez nous (à 3h de vol de Paris). Vous aurez de quoi vous occuper puisqu’en été le soleil ne se couche pas avant 1h30 du matin ! Vous pourrez profiter de longues balades à dos de cheval. On dénombre 1 cheval pour 4 habitants, autant dire que les islandais sont tout aussi passionnés par les chevaux que les français.

Cette balade pourrait, pourquoi pas, vous emmener vers une des nombreuses cascades du pays. Pour vraiment profiter de l’eau, vous pourriez vous rendre dans une de ces piscines en plein air afin de vous relaxer. Et vous rafraîchir le citron.

Après avoir passé une belle journée, vous en prendriez encore plein la vue en contemplant le ciel étoilé et en apercevant une aurore boréale (les aurores boréales sont observables en hiver).

Cependant, l’Islande est victime de son succès. Cette destination attractive attire de plus en plus de touristes (il y a 2 fois plus de touristes que d’habitants) et certains lieux se retrouvent bondés, comme Le Lagon Bleu qui est parfois surpeuplé étant donnée sa notoriété. Tout n’est pas perdu pour autant : les villes sont toutes construites sur la côte, ce qui fait que le cœur de l’île est encore sauvage. Très peu de gens y habitent, majoritairement des scientifiques, mais si le cœur vous en dit, libre à vous d’y aller. La capitale, Reykjavik (vous êtes habitués à l’orthographe maintenant, non ?), concentre plus de 60 % de la population du pays mais il y a tellement de belles choses en Islande que la capitale ne sera pour vous qu’une courte étape.

L’Islande est un pays qui me fascine depuis que je suis petit et j’ai l’intention d’y aller un jour alors si je vous ai donné l’envie d’y aller aussi ou si vous êtes juste curieux, je vous invite à consulter le site de l’office du tourisme d’Islande.

Je crois que j’ai assez écrit. Les images seront plus parlantes que l’article alors je n’ai plus qu’à vous souhaiter : Góða Ferð !


Le secteur de l’immobilier au Maroc est-il en crise ?

L’inadéquation entre l’offre et la demande mine ainsi le secteur immobilier du royaume. Le coût du foncier est la principale source de crise. En effet, son indisponibilité participe fortement dans la cherté de l’immobilier ; le prix du mètre carré bat tout les records dans les principales villes du royaume.

Que faire face à la hausse excessive du coût du foncier ?

La flambée du foncier touche aussi bien les grandes villes marocaines que les périphéries rurales. Bien qu’une stabilité des prix a été constatée au cours du second trimestre 2017, Face au coût élevé du foncier, les promoteurs immobiliers, architectes, investisseurs ou tout autre opérateur du secteur parient sur la hauteur : de grandes et hautes constructions sont envisagées afin de pouvoir offrir un plus grand nombre de logements.

Et le poids de la spéculation … ?

Les spéculateurs sont sans conteste l’une des plus grandes causes du déséquilibre que subit le secteur immobilier marocain. Il s’agit pourtant d’un phénomène qui concerne tous les promoteurs courtiers, agents mobiliers, et pratiquement tout le monde. Voilà bien une situation qui perturbe d’avantage le secteur de l’immobilier au Maroc.

Le prêt immobilier offre t-il des solutions accessibles aux ménages marocains ?

Afin d’atténuer la situation du marché immobilier, le financement pourrait certainement représenter une aide précieuse tant pour les promoteurs que pour les citoyens. Différents types de crédits immobiliers sont proposés par des banques ou établissements spécialisés. Cependant, les acheteurs se trouvant face à La hausse des taux d’intérêt des crédits immobiliers au cours de ces dernières années les pousse à vouloir exiger de meilleures conditions possibles, cela impact considérablement la prise de décision

Il est difficile de cerner tout les aspects liés à un secteur où l’informel reste présent rendant difficile tout les efforts de reforme, par ailleurs le contexte de la crise mondial n’arrange en rien les difficultés historiques affrontées par les professionnels de l’immobilier au Maroc depuis des décennies.